De par sa situation géographique et son climat avantageux durant toute l’année, la ville de Dakhla s’est affirmée en tant que site sportif de qualité notamment pour le kitesurf et le windsurf (planche à voile). L’harmonie entre la mer et le désert qui y règnent en font une destination d’excellence, de détente mais surtout d’aventure.

Aujourd’hui, la ville de Dakhla est l’une des capitales des sports nautiques et accueille des compétitions internationales tout au long de l’année. Il existe plusieurs écoles de sports nautiques à Dakhla qui encadrent chaque année une multitude de débutants ou d’amateurs de ces sports.

Pour les férus de kitesurf et de windsurf, Dakhla, surnommée la perle du Sud, au Maroc, est l’un des meilleurs spots pour pratiquer, enseigner ou apprendre ces sports après la mythique île de Hawaï.

Dakhla est connue comme étant le paradis du vent, avec plus de 330 jours de vent par an. Le vent vient normalement du nord mais parfois, le vent vient du nord-est. Il offre alors de toutes nouvelles possibilités et vous pouvez naviguer de l’île du Dragon jusqu’à la fin de la lagune. Pendant les rares jours sans vent, d’autres activités s’offrent à vous ! La lagune dévoile un terrain de jeu sans limite.

Les férus des sports nautiques, tous âges et nationalités confondus, affluent à ce site féerique pour pratiquer la glisse dans un climat de détente, rivalisant de performance et d’acrobaties dans leurs shows, le tout dans une ambiance festive et bon enfant, agrémentée par le ballet animé des voiles aux couleurs chatoyantes qui ressemblent à de géants canards bleus surfant sur les vagues bercées par les alizés.

Avec une telle ambiance enchanteresse, Dakhla s’est transformée en quelques années d’un petit bourg à un pôle d’attraction aussi bien pour les estivants en quête de fraîcheur et de tranquillité que pour les sportifs qui veulent profiter de son vent et de ses vagues pour booster leurs performances.

En effet, Dakhla est avant tout un “flat spot” pour les surfeurs en tous genres. Dans la lagune, les vents marins déploient les voiles des kitesurfeurs qui cherchent la houle le long de la côte atlantique, située de l’autre côté de la presqu’île. Aujourd’hui, les sports de glisse sont le principal moteur du tourisme de la ville.

Le “Dakhla Downwind Challenge”, manifestation la plus populaire et la plus célèbre du genre, n’est pas une course de vitesse mais une épreuve d’endurance dont le challenge consiste à arriver à bon port en naviguant le long des plages vierges et ce, sous l’encadrement de professionnels. De même, en fin du mois de septembre, quelque 300 entrepreneurs et 40 start-upers venus de toute l’Europe ont pris part aux travaux du 2ème Sommet européen des entrepreneurs kite surfeurs (B2B Kite Summit), dans le but de faire du réseautage, construire des partenariats, identifier de nouveaux marchés, se connecter à un écosystème d’investisseurs potentiels et lever des fonds auprès des investisseurs présents.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la perle du Sud a abrité, du 04 au 13 octobre, la 10è édition du championnat mondial de Kitesurf “Prince Moulay El Hassan Kite World Cup 2019”, l’avant-dernière étape dans le calendrier du GKA Kite-Surf World Tour 2019, un événement sportif inédit et une aventure exceptionnelle de kitesurf qui a été marquée par la participation du Top 100 des disciplines Freestyle et Strapless.

Avec tant d’atouts et de charmes, difficile de trouver meilleur endroit où enfourcher son harnais et tendre sa voile. Bref, ce n’est pas un hasard si cette lagune nichée entre désert et Océan Atlantique, à 1.500 km au sud de Casablanca, est devenue en quelques années un spot que les aficionados du vent s’arrachent.